lundi 1 décembre 2014

D'aimant.

Mon dément. Il y a cette pointe de folie, toujours, dans le désir, une sensation d'irraisonné. Le frisson vient de là : céder au corps, taire le bilan, les thèses, la catégorisation... laisser le feu prendre, alléger le souffle, tendre la langue...
Danser sur les règles, baiser le commun, embrasser le temps. Parader ses minutes tandis que d'autres pensent à demain. Laisser le cœur voyager et le corps s'abreuver.
Faire de la confusion des sens une merveilleuse allégorie.

D'autres billets sur In Virgo

2 commentaires :

La Hussarde a dit…

Vous le faîtes si bien...

In Virgo Veritas a dit…

La Hussarde >
ha ? c'est vrai ? chouette :-*
Merci !!

Enregistrer un commentaire